Note de conjoncture immobilière – N°39 avril 2018 - statistiques immobilier notaires

Note de conjoncture immobilière des Notaires de France – N°39

23/07/2018

Cette note d’information trimestrielle réalisée par le Conseil supérieur du notariat analyse le marché immobilier ancien.

Les données utilisées pour cette étude proviennent des bases de données immobilières Perval (Province et DOM) et BIEN (Île-de-France) alimentées par les notaires de France.

Voir la note complète

Volume de ventes et prix sur le marché immobilier de l’ancien

Le volume de transactions sur douze mois glissants atteint 965 000 transactions à fin février 2018, soit une hausse de 10,9 % sur un an.

La hausse des volumes de transactions constatée depuis début 2015 s’explique par des taux d’intérêt faibles, un allongement de la durée des prêts, des incitations fiscales ciblées, des prix en province globalement raisonnables et un stock plus important de biens immobiliers mutables.

Deux éléments peuvent laisser présager une stabilisation dans les prochains mois : le flux de nouveaux crédits au logement des ménages cumulé sur un an continue de diminuer ; 42 % des banques déclarent une baisse de la demande de crédits à l’habitat.

En ce qui concerne les prix, la hausse sur un an se poursuit en France (+3,4 % au quatrième trimestre 2017 par rapport au quatrième trimestre 2016).

La hausse est plus prononcée pour les appartements (+4,5 %) que pour les maisons (+2,6 %).

Les prix se stabilisent toutefois comparativement au trimestre précédent.

Variation des indices de prix Notaires-Insee*

Base 100 au 1er semestre

France métropolitiane
Ile-de-France
Province
Logements anciens
3 mois
0,5%
1,1%
0,3%
1 an
3,4%
5,1%
2,7%
France métropolitiane
Ile-de-France
Province
Appartements anciens
3 mois
0,7%
1,0%
0,4%
1 an
4,5%
5,9%
3,3%
France métropolitiane
Ile-de-France
Province
Maisons anciennes
3 mois
0,3%
1,1%
0,2%
1 an
2,6%
3,3%
2,4%
* Variation sur 3 mois (CVS): évolution entre le 3eme trimestre 2017 et le 4eme trimestre 2017

* Variation sur 1 an : évolution entre le 4eme trimestre 2016 et le 4eme trimestre 2017

Sources : Insee, Notaires d'Île-de-France - Base Bien, Notaires de France - Perval"

icone appartement
Sur le marché des appartements anciens, les prix médians sont stables ou orientés à la hausse dans les plus grandes villes de province au quatrième trimestre 2017.

Seule Saint-Étienne fait exception avec des prix en baisse de 4 % sur an.

Bordeaux se distingue nettement avec une hausse de 16 % sur un an et un prix au m² médian de 3 930 €.
icone maison
Sur le marché des maisons anciennes, les prix médians sont quasi stables sur un an dans les agglomérations de Lyon et Marseille.

Nice se distingue avec des prix en baisse (-3,6 % sur un an). Pour les autres principales agglomérations de province, les prix sont en hausse sur 1 an.

La part des acquéreurs de 60 ans et plus en hausse depuis 10 ans

La proportion des acquéreurs de 60 ans et plus a augmenté régulièrement entre 2007 et 2012, passant de 13 % à 17,8 % tous logements anciens confondus.

Entre 2013 et 2015, leur part a diminué légèrement et oscillé entre 16 % et 17 %. En 2016 et 2017, leur part a retrouvé le point haut atteint en 2012 à 17,8 %.

Mais cette hausse des acquéreurs de 60 ans et plus est à rapprocher du vieillissement de la population. En effet, le vieillissement de la population française se poursuit du fait de l’allongement de la durée de vie et de l’avancée en âge des générations du baby-boom.

Les habitants âgés d’au moins 60 ans en province représentent ainsi 26,9 % de la population en 2017, soit une progression de 4,3 points en dix ans.

La part des acquéreurs de 60 ans et plus en hausse depuis 10 ans